FONCTIONNEMENT DU PROGRAMME PRIORITÉ JEUNESSE

ÉTAPE 7 : SIGNALEMENT DE CAS D’ABUS ET D’INCONDUITE

La protection des enfants passe par le signalement et l’intervention en cas de suspicion d’abus pédosexuel ou de comportements inappropriés.

Il est important que les organismes sachent distinguer :

  • les révélations ou les soupçons raisonnables d’abus pédosexuel;
  • les comportements inappropriés ou les inconduites d’un employé ou d’un bénévole.

Il faut examiner l’ensemble des faits. Une plainte peut paraître injustifiée si on la considère isolément; or, l’examen d’une plainte au regard d’autres événements, comportements ou plaintes peut appeler à des mesures sérieuses et immédiates.

La consignation d’informations sur un comportement inapproprié doit être faite :

  • Immédiatement
  • En détail
  • Objectivement
  • De première main
  • Confidentiellement

Le personnel et les bénévoles seront plus enclins à faire un signalement :

  • • s’ils savent qu’ils sont légalement tenus d’agir en cas de suspicion d’abus et qu’ils n’ont pas à fournir de preuves;
  • • si l’organisme a un code de conduite clair ainsi que des politiques et des procédures de signalement;
  • • s’ils savent comment procéder pour faire un signalement;
  • • si l’organisme les soutiendra;
  • • si leur anonymat sera protégé.

OBJECTIFS : Votre organisme sera conscientisé à l’obligation de signalement et à l’importance d’intervenir en cas de comportement inapproprié.

< Reculer | Continuer >

Il est crucial de garder son calme face à des révélations.
Il arrive souvent qu’un enfant garde le silence ou tarde à parler s'il craint de se faire juger.